Banque de gènes de pomme de terre du Canada

28 juillet 2017

La description de cette image suit.
Une technicienne de Ressources phytogénétiques, Teresa Molen, tient des plantules de pommes de terre.

Au centre d'excellence en recherche sur la pomme de terre qui fait partie du Centre de recherche et de développement de Fredericton d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), des scientifiques conservent une véritable bibliothèque vivante contenant près de 180 variétés de pommes de terre et de souches génétiques qui pourraient avoir une très grande valeur. La Banque de gènes de pomme de terre d'Agriculture et Agroalimentaire Canada relève d'un engagement international en matière de sécurité alimentaire dans le monde.

En cas de maladie ou de catastrophe naturelle ravageant les cultures de pommes de terre, les chercheurs du monde entier peuvent avoir recours à cette banque pour reconstituer les stocks. Ils peuvent aussi faire appel à la banque de gènes pour sélectionner des variétés plus fortes qui résistent mieux à la maladie et aux conditions environnementales.

« Nous préservons des variétés de pommes de terre qui ont une valeur unique sous les climats nordiques, des variétés qui sont adaptées aux saisons courtes et aux longues journées », affirme Benoit Bizimungu, conservateur de ressources génétiques à AAC. « Seules certaines variétés vedettes sont cultivées par l'industrie de la pomme de terre, c'est pourquoi dans l'intérêt de préserver la diversité génétique, une partie importante de notre travail à titre de conservateurs d'une banque de gènes est de sauvegarder nos ressources génétiques. »

Contrairement à d'autres banques de gènes qui préservent les cultures qui se propagent par la semence, comme les grains, la banque de gènes de pomme de terre préserve des tubercules qui sont des tissus vivants et périssables, et qui nécessitent un entretien constant. Les plantules sont cultivées dans des conditions aseptiques, dans des éprouvettes qui sont stockées dans des chambres de croissance à température contrôlée pendant six à huit semaines.

La collection est ensuite actualisée, surveillée de façon continue et testée périodiquement contre la contamination. Des microtubercules, de petites pommes de terre de la taille d'un raisin sec, sont produits en éprouvettes et conservés jusqu'à un an à titre de matériel de sauvegarde.

Faits saillants sur la Banque de gènes de pomme de terre du Canada :

  • La banque de gènes de pomme de terre est une véritable bibliothèque vivante remplie de plantules en éprouvettes et de tubercules et microtubercules cultivés en serre ou au champ.
  • Elle vise à préserver des ressources génétiques de grande valeur sous le climat nordique du Canada.
  • Elle contribue à remplir un engagement international visant à préserver, documenter et distribuer des ressources génétiques à des fins de recherche, de conservation et d'éducation.

Pour en savoir plus

 

Plus d’Agri-info

  • Vous voulez plus d'histoires comme celles-ci? Découvrez tout ce qu'Agri-info a à vous offrir.
  • Vous souhaitez faire un reportage sur l'une de nos histoires? Communiquez avec l’équipe des Relations avec les médias d'AAC à l'adresse aafc.mediarelations-relationsmedias.aac@agr.gc.ca pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'histoire ou des commentaires à partager? Communiquez avec nous à l'adresse aafc.agri-info.aac@agr.gc.ca!
  • Soyez à l'affût. Abonnez-vous à Agri-info dès aujourd'hui.