Analyse des tendances du secteur – Le commerce électronique en Corée du Sud

Note : Ce rapport contient des données prévisionnelles basées sur les chiffres historiques.

Sommaire

Le produit intérieur brut (PIB) de la Corée du Sud, qui compte une population de 51 309 705 habitants (estimation de 2021), était de 2,9 % en 2018, de 2,0 % en 2019, de −1,1 % en 2020 et il s'établira à 3,2 % en 2021 (estimation). En 2020, la Corée du Sud était le vingt-septième pays le plus peuplé au monde et comptait 51,8 millions d'habitants. La population devrait atteindre 52,2 millions d'habitants d'ici 2030. La Corée du Sud a un très faible taux de croissance démographique, l'un des plus bas taux de natalité dans le monde et une population vieillissante qui augmente rapidement.

La Corée du Sud s'est classée cinquième sur 189 pays dans le rapport « Indice de la facilité de faire des affaires » de 2019 de la Banque mondiale. La Nouvelle-Zélande, Singapour, le Danemark et Taïwan sont les quatre premiers pour ce qui est de nombreux facteurs sociaux, réglementaires et économiques. Les États-Unis arrivaient en sixième position et le Royaume-Uni en huitième.

La plus importante tendance des ventes au détail attribuable à la COVID-19 a été la croissance continue du commerce électronique. Cette dernière devrait se poursuivre, même si la distribution de vaccins donne l'espoir d'un retour à la normale. En fait, 74 % des professionnels des ventes au détail et des marques de produits de consommation du monde entier s'attendent à ce que l'augmentation du magasinage en ligne provoquée par la crise soit permanente, selon un sondage réalisé en octobre par Euromonitor International.

Le commerce électronique affiche une croissance de la valeur courante de 27 % en 2020 pour atteindre 104,7 milliards de dollars américains (G$ US).

L'entreprise de commerce électronique de la Corée du Sud Coupang obtient de bons rendements en répondant aux besoins des consommateurs sud-coréens grâce à un service d'épicerie en ligne et de livraison le jour-même; elle s'est accaparé 19,2 % des ventes en ligne en Corée du Sud en 2020.

Le commerce électronique devrait enregistrer une valeur courante du TCAC de 9 % (valeur constante du TCAC de 7 % en 2020) pendant la période des prévisions jusqu'à 2025.

La Corée du Sud a conclu des accords de libre-échange (ALE) avec au moins 57 pays, dont le Canada. Depuis le 1erjanvier 2021, 98,5 % des exportations canadiennes à destination de la Corée bénéficient d'un accès en franchise de droits en vertu de l'Accord de libre-échange Canada-Corée (ALECC).

Profil socioéconomique

Profil économique du pays

Le produit intérieur brut (PIB) de la Corée du Sud s'élevait à 1,6 billion de dollars américains (T$ US) en 2020 et il devrait augmenter de 5,3 % d'ici 2021.

Données démographiques

En 2020, la Corée du Sud était le vingt-septième pays le plus peuplé au monde et comptait 51,8 millions d'habitants. La population devrait atteindre 52,2 millions d'habitants d'ici 2030. La Corée du Sud a un très faible taux de croissance démographique, l'un des plus bas taux de natalité dans le monde et une population vieillissante qui augmente rapidement.

Revenus et dépenses de consommation

Les dépenses de consommation annuelles moyennes en Corée du Sud se sont chiffrées à 13 866 $ US par habitant en 2020 et elles devraient augmenter de 5 % d'ici la fin de 2021. En 2020, les dépenses de consommation annuelles moyennes en aliments et boissons non alcoolisées se sont élevées à 1 606 $ US et elles devraient augmenter pour afficher un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 3,4% entre 2021 et 2025.

L'industrie des services alimentaires aux consommateurs se développe avec l'émergence d'une population de classe moyenne et ses ventes devraient totaliser 104,6 G$ US d'ici 2025.

Compte tenu de l'augmentation du revenu disponible, les consommateurs sud-coréens recherchent des produits pratiques. Les ventes d'aliments emballés continuent de progresser de manière constante et devraient atteindre 31,1 G$ US d'ici la fin de 2025.

Le commerce électronique mondial

La plus importante tendance des ventes au détail attribuable à la pandémie de COVID-19 a été la croissance continue du commerce électronique. Cette dernière devrait se poursuivre, même si la distribution de vaccins offre l'espoir d'un retour à la normale. En fait, 74 % des professionnels des ventes au détail et des marques de produits de consommation dans le monde s'attendent à ce que l'augmentation du magasinage en ligne provoquée par la crise soit permanente, selon un sondage réalisé en octobre par Euromonitor International.

Le commerce électronique est le circuit dont la croissance est la plus rapide depuis 10 ans, la crise ayant fait accélérer ces changements. Euromonitor International prévoit que la moitié de la croissance de la valeur absolue dans le secteur du commerce de détail mondial pendant la période allant de 2022 à 2025 sera numérique. Cela correspond à une croissance de la valeur absolue de 1,4 billions de dollars américains à mesure qu'un plus grand nombre de biens sont vendus en ligne. Pour remettre la croissance prévue du commerce électronique en contexte, il s'agirait en gros de la taille de la valeur globale des produits vendus dans tous les circuits de vente au détail il y a à peine cinq ans.

La Chine et les États-Unis représenteront 55 % de la croissance de la valeur des débouchés offerts par le commerce électronique, ce qui devrait se produire sur les plus grands cybermarchés à l'échelle mondiale. En Amérique latine, qui est une région où le commerce électronique est en pleine émergence, l'adoption du commerce électronique a été accélérée par la crise puisqu'un plus grand nombre de consommateurs ont magasiné en ligne pour obtenir des produits de première nécessité.

Les changements inspirés par la technologie numérique, qui renouvellent les ventes au détail, débordent du simple changement de circuit. De nouveaux modèles d'affaires ont commencé à prendre de l'ampleur et des écosystèmes de commerce ont vu le jour, changeant à jamais la manière dont les détaillants et les marques touchent et mobilisent le bassin de consommateurs branchés sur le monde numérique. Au cours de la dernière décennie, la révolution numérique a cédé la place à un paysage des ventes au détail plus complexe et fragmenté. Les marchés, les marques s'adressant directement aux consommateurs, le commerce social, la vente en direct et le commerce vocal ne sont que quelques exemples qui témoignent de cette diversification des parcours pour atteindre le consommateur final.

Le commerce électronique en Corée du Sud

Habitudes et tendances de consommation

  • Le circuit du commerce électronique profite de l'afflux des consommateurs âgés puisque la distanciation sociale restreint les visites dans les magasins physiques.
  • Le commerce électronique a enregistré une croissance de la valeur courante de 27 % en 2020 pour atteindre 104,7 G$ US.
  • L'entreprise de commerce électronique de la Corée du Sud Coupang obtient de bons résultats en répondant aux besoins des consommateurs sud-coréens grâce à un service d'épicerie en ligne et de livraison le jour même.
  • Le commerce électronique devrait enregistrer une valeur courante du TCAC de 9 % (valeur constante du TCAC de 7 % en 2020) pendant la période des prévisions jusqu'à 2025.

Le circuit du commerce électronique a affiché la croissance la plus marquée en 2020 parmi les circuits de vente au détail en Corée du Sud puisque le mode de vie des consommateurs a changé en raison de la pandémie de COVID-19, ce qui a accéléré l'adoption du magasinage en ligne dans un plus vaste segment de consommateurs, surtout les consommateurs âgés qui préfèrent traditionnellement se rendre dans des magasins physiques. Malgré quelques défis, comme les retards de livraison et les ruptures de stock fréquentes pendant les premiers mois de l'éclosion de COVID-19, en général, le processus de magasinage se déroule bien pour les consommateurs sud-coréens, car les principaux intervenants du commerce électronique se sont adaptés à la montée en flèche des commandes grâce à un système bien établi de livraison et de gestion des stocks. Par ailleurs, les intervenants du commerce électronique ont continué d'envisager des manières originales de s'assurer que les consommateurs passent plus de temps et visitent plus souvent les magasins en ligne, ce qui a également jeté des bases solides pour la croissance du circuit.

La livraison le jour même est la nouvelle norme

En 2020, la demande d'épicerie en ligne a explosé puisque les consommateurs ont passé plus de temps à la maison par rapport à l'époque antérieure à la COVID-19. Toutefois, certains consommateurs sud-coréens préféraient encore faire leurs achats d'épicerie dans des magasins hors ligne parce qu'ils pouvaient vérifier l'état des produits en les voyant et en les touchant et qu'ils n'avaient pas à attendre quelques heures, voire un jour, avant la livraison. Les détaillants ont réagi en offrant un service de livraison le jour même et en misant pleinement sur les capacités de leur entreprise, ainsi qu'en s'associant à des entreprises logistiques et des fournisseurs de livraison « hyperlocaux ». Par exemple, des intervenants des supermarchés ont instauré des services de livraison plus rapides, allant de 30 minutes à trois heures, pour garantir la fraîcheur des aliments frais en les faisant livrer depuis l'établissement physique situé le plus près du consommateur une fois la commande passée.

Coupang obtient de bons résultats malgré une concurrence féroce

Coupang Corp. a connu une croissance rapide au cours des cinq dernières années, car l'entreprise est parvenue à répondre aux besoins des consommateurs sud-coréens qui accordent une grande importance à la rapidité de la livraison. Depuis quelque temps, l'entreprise se concentre sur l'élargissement de sa gamme de produits de marque privée en ajoutant de nouvelles catégories de produits à son portefeuille, comme les vêtements et les chaussures. Pour souligner le troisième anniversaire du lancement de sa première marque privée, Tamsa, Coupang a inauguré sa première filiale de marque privée, Coupang Private Label Business (CPLB Corp.) en juillet 2020, prenant ainsi l'initiative d'intensifier les investissements dans sa marque privée. La vaste couverture de la marque privée de Coupang est comparable à celle des détaillants traditionnels, comme E-Mart et Lotte, en raison de ses prix concurrentiels, grâce à son pouvoir de négociation par rapport aux fournisseurs. La marque privée de Coupang continuera probablement de l'aider à se distinguer des autres concurrents du commerce électronique, comme Naver et e-Bay.

Naver, le géant de la technologie, renforce son secteur du magasinage en ligne

La vigueur indéniable de Naver Corp. vient du fait qu'il s'agit du moteur de recherche le plus utilisé au pays. La plateforme du marché en ligne de Naver a été inaugurée en 2020. De grandes marques de produits de consommation, comme LG Household & Health Care et Gucci, ont ouvert des magasins de marque sur Naver Shopping pour rejoindre son bassin de consommateurs. Afin de renforcer sa capacité de livraison, Naver travaille en étroite collaboration avec son partenaire logistique, CJ Logistics Corp., de manière à offrir aux marchands un meilleur service de traitement des commandes. Par exemple, les produits peuvent être livrés dans les 24 heures suivant l'achat si les consommateurs commandent à partir du magasin de la marque LG Household & Health Care, exploité sur le site Web de Naver Shopping. Même si le nombre de marques qui disposent d'un tel contrat de traitement des commandes est limité, la capacité logistique améliorée offre à Naver Corp. la possibilité de soutenir la concurrence des autres grands intervenants du commerce électronique grâce à sa capacité logistique.

En plus des partenariats étroits conclus avec de bonnes marques de produits de consommation et d'une capacité logistique améliorée, l'abonnement payant de l'entreprise, appelé Naver Plus Membership, devrait devenir un autre facteur important qui lui conférera un avantage concurrentiel. Les frais mensuels d'abonnement sont de 5,30 $ CAN par utilisateur et les avantages comprennent une économie sous forme de points de crédit allant jusqu'à 10 % des achats faits sur la plateforme de magasinage de Naver, des points d'abonnement qui peuvent servir à acheter des produits numériques, comme du stockage infonuagique (jusqu'à 100 GO), la diffusion en continu de musique et des bandes dessinées sur le Web fournies sur Naver Corp. À l'avenir, Naver Corp devrait bouleverser l'espace du commerce électronique de la Corée du Sud et continuer de s'approprier une part grandissante du marché en misant sur sa position exceptionnelle à titre de moteur de recherche le plus consulté du pays, de fournisseur de contenu numérique et de centre commercial.

Reprise et débouchés

Il est essentiel de renforcer la capacité logistique pour élargir la couverture géographique et assurer la livraison à temps

Les principaux intervenants ont amélioré leur capacité logistique et leur aptitude à offrir la livraison plus rapide dans l'ensemble du pays. SSG.Com, qui est un intervenant de plus en plus présent dans le circuit du commerce électronique sud-coréen, travaille en étroite collaboration avec son entreprise sœur, E-Mart Inc., grand joueur de l'hypermarché. E-Mart Inc. a transformé l'un de ses points de vente à Séoul en point de vente hybride, fonctionnant comme un hypermarché traditionnel, et en centre de traitement des commandes en ligne passées sur SSG.Com. Puisque l'emplacement du point de vente est centralisé, il est parfait pour être exploité comme un entrepôt destiné au service de livraison aux consommateurs de Séoul, ce qui permet d'économiser du temps et des coûts, surtout pour les fruits et légumes réfrigérés et congelés. Même si le service de livraison matinale de SSG.com se limite à la région métropolitaine de Séoul, il aidera l'entreprise à connaître une croissance plus rapide si les magasins physiques d'E-Mart Inc., tous situés dans de grandes villes du pays, peuvent être utilisés comme des centres de livraison matinale.

En mars 2021, Market Kurly, le centre commercial de produits d'épicerie de qualité supérieure spécialisé dans la livraison matinale, a ouvert un nouveau centre logistique dans la ville de Gimpo, tout près du côté ouest de Séoul, à la fin de 2020 pour répondre à la demande croissante d'épicerie en ligne. Comme la pandémie de COVID-19 aura probablement une incidence persistante sur l'industrie des ventes au détail de la Corée du Sud, on s'attend à ce que les investissements par les intervenants du commerce électronique dans l'infrastructure logistique soient phénoménaux au cours des prochaines années.

Le commerce électronique n'est plus une option, mais une obligation pour les détaillants traditionnels

Lotte Shopping, l'un des principaux conglomérats dans le circuit des ventes au détail en magasin de la Corée du Sud, a lancé une application mobile appelée Lotte ON, qui est une plateforme intégrant des magasins en ligne des marques de détail de Lotte, pour répondre aux exigences du marché qui se numérise rapidement. Même si la pandémie de COVID-19 a certainement donné à l'entreprise le signal de départ pour restructurer ses magasins de détail physiques depuis le début de 2020, le but de Lotte Shopping est d'offrir une option multicircuits sans faille pouvant relier son magasin en ligne à ses points de vente hors ligne. Lotte ON cherche à offrir une expérience de magasinage personnalisée en recommandant des produits aux consommateurs à partir de leur dossier d'achat.

Parallèlement, d'autres détaillants traditionnels axés sur les circuits de vente au détail en magasin incluront probablement des éléments du commerce électronique dans leur modèle d'affaires pour renforcer leur présence numérique pendant la période des prévisions. Malgré tout, les plateformes coréennes de commerce électronique, notamment certains détaillants, préfèrent s'approvisionner en produits alimentaires, y compris ceux de l'étranger, auprès de fournisseurs locaux. Cette pratique a une incidence sur la manière dont les exportateurs d'aliments étrangers collaborent avec les géants coréens du commerce électronique, car ils ont besoin de partenaires coréens. Il serait bon de souligner ce point dans le rapport destiné à un auditoire canadien.

Le commerce en direct transforme le magasinage mobile en plateforme de divertissement

Les médias sociaux sont devenus l'une des principales plateformes pour les activités de marketing des marques et des détaillants puisque les entreprises misent sur le commerce en direct pour améliorer l'achalandage sur les plateformes de magasinage. Par exemple, Kakao Corp., la principale application de messagerie sud-coréenne, a lancé un circuit de commerce en direct appelé Kakao Shopping Live sur Kakao TV, la plateforme vidéo de l'entreprise, qui a reçu un bon accueil des consommateurs, grâce à des offres et des rabais exclusifs.

TMon a également instauré un événement de commerce en direct à partir du jeu vidéo bien connu Street Fighter, qui a accru l'achalandage sur son site Web. Lors de cet événement, des célébrités se font concurrence en vendant des produits pendant le spectacle en direct. Le commerce électronique devrait connaître une croissance pour devenir une plateforme de marketing de choix.

Le consommateur et le paysage numériques en Corée du Sud

Principales tendances

Accès à Internet
En plus d'avoir la vitesse de connexion Internet moyenne la plus élevée au monde, grâce à une pénétrationNote de bas de page 1 en ligne d'environ 92,7 %, la Corée du Sud est l'un des pays les plus branchés sur la planète. Selon un sondage du gouvernement, sur presque 19 millions de ménages coréens, 99,2 % ont accès à Internet grâce à une connexion optique de réseau local (RL), une connexion xDSL, un modem câble, un téléphone cellulaire ou un autre dispositif. Près de 99 % des Sud-Coréens sont en ligne au moins une fois par semaine et passent en moyenne 14,3 heures par semaine sur Internet. Plus de 5 millions de Coréens âgés de 60 ans et plus naviguent sur le Web, soit plus de 50 % de ce groupe d'âge, surtout pour la messagerie instantanée (comparativement à seulement 30 % du même groupe d'âge aux États-Unis). La Corée du Sud est le sixième pays au monde en ce qui concerne l'utilisation du téléphone intelligent, le taux de pénétrationNote de bas de page 1 étant de 77,7 %. Selon des sources officielles sud-coréennes, on estime que le nombre d'abonnés à un service de téléphone intelligent est de 47,4 millions, même si ces chiffres comprennent les utilisateurs qui ont plus d'un compte. Le marché des moteurs de recherche est dominé par des intervenants locaux, Naver détenant 74 % du marché, suivi d'un autre moteur de recherche local, Daum, qui en détient 16 %. Google occupe 10 % du marché et, bien que ce pourcentage soit négligeable, sa part du marché augmente rapidement au fil des ans.
Cybermarché
La Corée du Sud est le troisième plus grand cybermarché d'Asie. Les achats intérieurs en ligne ont atteint 55,9 G$ US en 2016, soit une hausse par rapport aux 47,6 G$ US enregistrés l'année précédente. Selon un rapport de Research and Market, les ventes en ligne représentaient près de 20 % des ventes au détail globales en 2016 en raison de facteurs tels que l'infrastructure Internet bien développée et le taux de pénétrationNote de bas de page 1 le plus élevé d'Internet dans la région. Plus de la moitié des internautes ont acheté des produits en ligne et, parmi ceux-ci, les deux tiers ont fait des achats tous les mois. Les catégories d'articles les plus populaires achetés en ligne étaient les voyages, les vêtements et les appareils électroniques. Le degré d'utilisation du commerce électronique en Corée du Sud est impressionnant : l'an dernier, plus de la moitié des ventes au détail en ligne au pays ont été faites à partir d'un appareil mobile. La commodité est le principal élément moteur du commerce électronique, le téléphone intelligent étant l'appareil de choix pour le magasinage en ligne, car il est utilisé plus souvent que l'ordinateur. Les applications de magasinage populaires, comme 11Street et Coupang, comptent toutes deux plus d'un million d'utilisateurs, eBay Korea détenant la plus grande part du marché. En juin 2021, eBay Korea a été acquise par Shinsegae Co. Ltd., le géant sud-coréen des ventes au détail, qui exploite SSG.com. Grâce à cette acquisition, Shinsaegae Co. Ltd. est devenue la deuxième plus grande entreprise de commerce électronique de la Corée. Les autres sites de commerce électronique populaires comprennent Auction, G-market, Ticket Monster (TMON) et We Make Price. Amazon est également actif sur le marché. Les achats en ligne faits auprès de détaillants étrangers ont connu une croissance rapide parce que les Coréens trouvent les prix moins chers sur les sites Web étrangers, même après avoir ajouté les droits d'importation et les frais d'expédition internationaux. Les achats en ligne faits sur des sites étrangers de vente au détail ont atteint 1,6 G$ US en 2016, 65 % ayant été faits auprès de détaillants américains en ligne. Même si aucune donnée officielle n'est disponible sur le commerce électronique interentreprises (B2B), de nombreux intervenants cherchent à élargir le commerce électronique B2B des ventes aux consommateurs aux petites et moyennes entreprises. G-market a été la première entreprise à lancer un site de magasinage B2B appelé « Biz on » en 2012. Auction a également des sites B2B appelés « Biz club » pour les ingrédients alimentaires et « Biz plus » pour les autres produits de consommation. Interpark a lancé « I market Korea », plateforme qui intègre des services B2B et B2C (commerce électronique avec les particuliers), tandis que Wemakeprice a procédé au lancement de « Wemakeprice Bizmall » en 2016. Comptant 5,4 millions de propriétaires d'entreprise et 3,5 millions de petites et moyennes entreprises, le cybermarché B2B devrait être très concurrentiel.
Ventes en ligne et consommateurs
En 2020, les produits les plus populaires qui sont achetés auprès de détaillants en ligne sont les services de voyage et de réservation (17,4 %), les appareils ménagers et électroniques (11 %), les vêtements (10,6 %), les accessoires pour la maison et la voiture (10,2 %), les cosmétiques (7,9 %) et les ordinateurs (6,2 %). Pour la première fois, les achats en ligne ont dépassé les ventes des hypermarchés et le commerce électronique est devenu le circuit de vente au détail le plus important en Corée. Les revenus moyens par utilisateur sont actuellement évalués à 1 150 $ US. Les groupes d'âge les plus actifs sont ceux des personnes âgées entre 20 et 29 ans et entre 30 et 39 ans, environ 80 % de leurs membres achetant des biens et services en ligne. Pour les groupes de personnes âgées entre 40 et 49 ans et 50 et 59 ans, les taux sont moins élevés, soit respectivement 57 % et 30 %, mais ils augmentent constamment. À mesure que la concurrence entre les entreprises de commerce électronique s'intensifie, le service de livraison rapide est la clé pour attirer un plus grand nombre de consommateurs. Pour répondre à ce besoin, Coupang, l'un des sites de commerce électronique les plus populaires de la Corée, a investi 1,3 G$ US afin d'établir l'infrastructure logistique nécessaire à son service de livraison appelé « rocket delivery » qui lui permet de distribuer des biens en moins d'un jour à partir de l'heure à laquelle la commande est passée. Les rabais et la commodité sont deux des principales raisons pour lesquelles les gens magasinent en ligne, même si un magasin à proximité leur offrait un article immédiatement. Selon un sondage réalisé par la Korea Internet and Security Agency, le mode de paiement de choix des acheteurs d'ordinateurs personnels et de téléphones cellulaires est la carte de crédit, soit 72,4 % pour les achats d'ordinateurs personnels et 68,1 % pour les achats de téléphones cellulaires. Viennent ensuite la carte de débit et le transfert entre comptes (à la fois le service bancaire mobile et sur Internet). Les passerelles de paiement, comme Samsung Pay et Naver Pay, attirent plus d'utilisateurs.
Médias sociaux
Au troisième trimestre de 2017, sur une population de 51,25 millions d'habitants, 84 % étaient des utilisateurs actifs des médias sociaux (environ 43 millions). Parmi les internautes âgés de plus de six ans, 88,3 % utilisent un service de messagerie et 99,2 % d'entre eux ont recours à KakaoTalk, la messagerie locale dont le taux de pénétration est trois fois plus élevé que Messenger de Facebook (29,2 %) et LINE de Naver (13 %). Près de 30 millions d'utilisateurs sont sur KakaoStory, le réseau social inspiré de KakaoTalk, tandis que 26,6 millions utilisent Facebook. Instagram compte un peu plus de 10 millions d'utilisateurs actifs par mois. L'intérêt pour Facebook parmi les spécialistes du marketing et les consommateurs est en hausse. Par exemple, une étude réalisée par DMC Media a permis de constater que les utilisateurs des médias sociaux du pays âgés de 19 à 59 ans passaient plus de temps par jour sur Facebook que sur toute autre plateforme sociale, quel que soit le type d'appareil ou le système d'exploitation. Par ailleurs, les entreprises sud-coréennes se servent davantage de Facebook que de toute autre plateforme sociale.

La taille des cybermarchés : les ventes au détail, y compris les ventes transfrontalières

En 2020, les ventes au détail en ligne ont atteint 104,7 G$ US. Le commerce électronique mobile s'établissait à 71,6 G$ US. Le commerce électronique étranger a atteint 3,6 G$ US, tandis que le commerce électronique intérieur se chiffrait à 101,1 G$ US. Parmi tous les produits vendus en ligne, les aliments et boissons ont dépassé tous les autres, pour s'établir à 20,2 G$ US.

Commerce électronique : Taille des marchés - ventes au détail, en millions de dollars américains, 2015 à 2020
Catégorie 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Commerce électronique 37 683,6 44 916,8 63 343,5 76 930,6 84 982,9 104 669,5
Commerce électronique mobile 16 957,6 24 326,9 38 734,6 48 927,9 55 153,9 71 593,9
Commerce électronique transfrontalier 37 683,6 44 916,8 63 343,5 76 930,6 84 982,9 104 669,5
Commerce électronique étranger 1 503,6 1 644,0 2 198,0 2 684,9 3 112,2 3 556,1
Commerce électronique intérieur 36 180,0 43 272,8 61 145,5 74 245,7 81 870,7 101 113,4
Ventes en ligne par catégorie de produits 37 683,6 44 916,8 63 343,5 76 930,6 84 982,9 104 669,5
Ventes en ligne de vêtements et chaussures 4 663,6 5 271,6 5 843,7 6 942,5 7 239,0 9 581,1
Ventes en ligne de produits de beauté et de soins personnels 1 297,7 1 599,2 2 119,0 2 553,3 2 841,8 3 915,7
Ventes en ligne d'appareils ménagers 868,9 1 065,5 1 404,2 1 655,5 1 799,4 2 525,7
Ventes en ligne d'appareils électroniques grand public 1 333,3 1 280,3 1 356,7 1 473,7 1 461,0 1 815,1
Ventes en ligne de produits de santé grand public 794,3 924,4 1 043,1 1 244,2 1 301,5 1 434,6
Ventes en ligne d'aliments et boissons 5 903,5 7 581,7 10 517,0 13 558,2 14 558,0 20 198,3
Ventes en ligne de soins à domicile 161,8 154,9 191,0 209,3 216,5 262,3
Ventes en ligne de rénovation et jardinage 92,2 92,2 96,9 103,8 100,9 110,1
Ventes en ligne d'articles de maison et d'ameublement 948,6 947,2 1 003,4 1 070,6 1 142,0 1 334,2
Ventes en ligne de produits médiatiques 3 967,8 4 717,8 5 638,9 6 637,6 7 219,0 7 912,8
Ventes en ligne d'accessoires personnels et articles de lunetterie 943,6 1 120,3 1 287,1 1 446,7 1 589,5 1 646,5
Ventes en ligne de produits de soins pour animaux de compagnie 469,7 528,0 639,9 753,8 819,8 943,1
Ventes en ligne de jeux et jouets traditionnels 250,6 258,0 270,2 281,5 268,6 291,6
Ventes en ligne de matériel de jeu vidéo 67,5 55,6 67,7 79,5 86,6 108,3
Autres transactions électroniques 15 920,5 19 320,0 31 864,5 38 920,4 44 339,4 52 589,9
Source : Euromonitor, 2021

Les trois principaux aliments emballés qui ont été vendus en ligne en 2020 étaient le riz, les pâtes alimentaires et les nouilles, ensuite les produits laitiers puis les viandes et produits de la mer transformés, qui ont également connu la croissance la plus rapide, soit 89,6 %, de 2015 à 2020.

Ventes au détail en ligne d'aliments emballés par catégorie en Corée du Sud, données historiques, en millions de dollars américains, à l'aide du taux de change fixe en 2020
Catégorie 2015 2016 2017 2018 2019 2020 TCAC* % 2015-2020
Total - ventes d'aliments emballés en magasin 21 526,4 22 087,4 22 226,7 22 559,4 22 502,3 22 712,5 1,1
Total - ventes en ligne d'aliments emballés 2337,5 2584,8 2837,3 3156,2 3490,4 4741,2 15,2
Riz, pâtes alimentaires et nouilles 1 151,7 1 200,1 1 214,9 1 207,8 1 208,0 1 529,5 5,8
Produits laitiers 466,3 490,6 550,6 631,0 688,4 919,0 14,5
Viandes et produits de la mer transformés 22,3 56,8 125,3 233,8 350,7 546,9 89,6
Plats cuisinés 119,0 141,2 167,6 196,4 236,3 404,1 27,7
Sauces, vinaigrettes et condiments 114,2 185,3 224,1 253,0 282,9 367,4 26,3
Aliments pour bébés 211,9 219,2 214,2 223,2 226,4 248,8 3,3
Produits de boulangerie-pâtisserie 36,2 46,3 62,7 81,0 100,7 142,0 31,4
Biscuits sucrés, barres tendres et collations aux fruits 85,0 88,0 91,9 96,0 105,6 131,2 9,1
Collations salées 40,6 52,3 62,2 67,6 78,8 114,0 22,9
Confiseries 24,1 30,9 37,8 48,0 58,4 77,0 26,2
Crème glacée et desserts congelés 11,7 13,3 12,7 28,1 41,5 66,2 41,4
Huiles comestibles 33,5 34,4 35,9 37,6 39,6 58,5 11,8
Soupe 4,3 6,3 12,5 18,7 25,4 55,1 66,5
Céréales pour déjeuner 3,6 5,6 8,5 16,0 27,6 51,8 70,5
Tartinades sucrées 6,7 8,0 9,5 10,5 11,4 16,7 20,0
Fruits et légumes transformés 6,4 6,5 6,9 7,5 8,7 13,0 15,2

Source : Euromonitor International, 2021

*CAGR : Taux de croissance annuel composé

Le total des ventes en ligne d'aliments emballés s'est accru pour atteindre 12,3 % de 2015 à 2020, tandis que le total des ventes d'aliments emballés en magasin a diminué pour être ramené à 1,7 % au cours de la même période.

Ventes au détail d'aliments emballés en magasin et en ligne selon la répartition en pourcentage en Corée du Sud, données historiques
Catégorie Type de point de vente 2015 2016 2017 2018 2019 2020 TCAC* % 2015-2020
Total - ventes d'aliments emballés en magasin 87,8 87,2 86,5 85,7 84,6 80,6 −1,7
Total - ventes en ligne d'aliments emballés 9,7 10,4 11,2 12,1 13,2 17,3 12,3
Huiles comestibles Ventes au détail en magasin 92,3 91,7 91,2 90,5 89,6 85,5 −1,5
Ventes en ligne 7,7 8,3 8,8 9,5 10,4 14,5 13,5
Plats cuisinés Ventes au détail en magasin 88,5 88,0 87,9 87,0 85,7 78,8 −2,3
Ventes en ligne 11,5 12,0 12,0 12,7 13,6 20,0 11,7
Sauces, vinaigrettes et condiments Ventes au détail en magasin 91,2 86,1 83,7 82,4 80,5 76,6 −3,4
Ventes en ligne 8,8 13,9 16,3 17,6 19,5 23,4 21,6
Soupe Ventes au détail en magasin 95,8 94,6 93,6 92,6 91,3 84,6 −2,5
Ventes en ligne 3,9 5,0 6,0 7,0 8,3 14,9 30,7
Tartinades sucrées Ventes au détail en magasin 97,5 97,1 96,6 96,2 95,7 94,1 −0,7
Ventes en ligne 2,3 2,7 3,1 3,5 4,0 5,7 19,9
Aliments pour bébés Ventes au détail en magasin 54,5 55,3 56,1 53,3 51,4 49,0 −2,1
Ventes en ligne 45,5 44,7 43,9 46,7 48,6 51,0 2,3
Produits laitiers Ventes au détail en magasin 74,5 74,6 74,1 73,4 73,0 69,2 −1,5
Ventes en ligne 11,1 11,6 12,9 14,3 15,4 19,9 12,4
Produits de boulangerie-pâtisserie Ventes au détail en magasin 98,7 98,5 98,0 97,5 97,0 95,8 −0,6
Ventes en ligne 1,3 1,5 2,0 2,5 3,0 4,2 26,4
Céréales pour déjeuner Ventes au détail en magasin 97,9 97,0 96,0 93,0 88,6 81,2 −3,7
Ventes en ligne 2,1 3,0 4,0 7,0 11,4 18,8 55,0
Fruits et légumes transformés Ventes au détail en magasin 93,1 93,0 92,6 92,0 91,1 87,7 −1,2
Ventes en ligne 6,9 7,0 7,4 8,0 8,9 12,3 12,3
Viandes et produits de la mer transformés Ventes au détail en magasin 99,2 98,1 96,0 92,8 89,3 84,3 −3,2
Ventes en ligne 0,8 1,9 4,0 7,2 10,7 15,7 81,4
Riz, pâtes alimentaires et nouilles Ventes au détail en magasin 75,5 74,8 73,7 73,9 73,7 68,9 −1,8
Ventes en ligne 24,5 25,2 26,3 26,1 26,3 31,1 4,9
Confiseries Ventes au détail en magasin 97,8 97,4 97,1 96,4 95,6 94,2 −0,7
Ventes en ligne 1,8 2,2 2,5 3,3 4,0 5,6 25,5
Crème glacée et desserts congelés Ventes au détail en magasin 99,4 99,3 99,1 97,8 96,4 94,9 −0,9
Ventes en ligne 0,6 0,7 0,8 1,8 2,9 4,3 48,3
Collations salées Ventes au détail en magasin 97,8 97,1 96,6 96,4 95,7 94,3 −0,7
Ventes en ligne 2,1 2,8 3,3 3,5 4,2 5,6 21,7
Biscuits sucrés, barres tendres et collations aux fruits Ventes au détail en magasin 90,6 90,7 90,5 90,6 90,1 88,5 −0,5
Ventes en ligne 8,9 8,9 9,1 9,1 9,5 11,2 4,7

Source : Euromonitor International, 2021

*TCAC : Taux de croissance annuel composé

Parts des sociétés

Les trois principales entreprises de commerce électronique en 2020 étaient : Coupang (19,2 %), Naver Corp. (13,6 %) et eBAy Inc. (12,8 %). Ensemble, elles représentaient 45,6 % du marché sud-coréen.

Parts des sociétés, données globales - données historiques sur les propriétaires, répartition en pourcentage, 2015 à 2020 (prix de vente au détail, valeur au détail, à l'exclusion de la taxe de vente)
Nom de l'entreprise 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Coupang Corp. 6,6 9,1 14,7 19,2
Naver Corp. 2,0 4,8 6,2 8,1 9,8 13,6
eBay Inc. 22,2 21,2 17,0 16,4 14,5 12,8
SK Telecom Co. Ltd. 11,8 12,0 10,4 10,5 9,1 8,1
Wemakeprice Inc. 4,9 5,5 5,8 6,4 6,2 5,4
Alphabet Inc. 6,5 6,6 6,7 6,2 5,9 5,2
Lotte Group 5,9 4,9 4,0 3,9 3,8 3,2
Shinsegae Co. Ltd. 2,9 3,0 2,9 2,8 2,8 2,9
TMON Corp. 3,4 3,1 2,9 2,5
GS Holdings Corp. 3,4 3,2 2,6 2,6 2,5 2,1
Apple Inc. 3,5 2,9 2,5 2,3 2,2 1,9
CJ ENM Co. Ltd. 2,0 1,7 1,5
Hyundai Department Store Co. Ltd. 2,9 2,6 2,0 1,8 1,6 1,3
Amazon.com Inc. 1,7 1,7 1,5 1,5 1,5 1,3
InterPark Corp. 2,8 2,7 2,1 2,0 1,1 0,9
Kurly Corp. 0,2 0,4 0,8
Grab Co. Ltd. 0,2 0,3 0,3 0,4 0,7 0,7
Homeplus Co. Ltd. 1,1 0,8 0,7 0,7 0,7
YES24 Co. Ltd. 0,8 0,8 0,6 0,6 0,6 0,5
Croquis Inc. 0,0 0,2 0,3 0,4 0,4 0,5
Bucket Place Inc. 0,0 0,1 0,3 0,4
Daiso Sangyo Co. Ltd. 0,7 0,7 0,5 0,5 0,4 0,3
Kyobo Life Insurance Co. Ltd. 0,5 0,4 0,3 0,3 0,3 0,3
Rakuten Inc. 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,0
CJ Corp. 2,8 2,5 2,0
Forward Ventures LLC 5,7 7,3
Ticketmonster Inc. 4,3 4,2
Autres 12,9 11,3 21,2 18,1 15,6 13,8
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Source : Euromonitor, 2021

Parts de marché

Les détaillants et les marques de produits de consommation rivalisent maintenant pour leurs capacités numériques et beaucoup de membres de l'industrie ont accepté cette réalité. Parmi ceux qui travaillent auprès des détaillants et des marques de produits de consommation, 68 % s'attendent à ce que les consommateurs les jugent davantage pour leur prouesse numérique après la pandémie, selon un sondage réalisé par Euromonitor International en novembre 2020. Le fait d'être évalué en fonction de leur savoir-faire numérique signifie que les détaillants et les marques de produits de consommation qui n'avaient pas investi dans les nouvelles technologies ou qui n'avaient pas adopté la mentalité du « numérique d'abord » avant la crise ont encore perdu du terrain par rapport à leurs pairs. S'ils ne font rien, ils risquent de s'aliéner leur bassin de consommateurs, qui a de bonnes chances d'être devenu plus axé sur le numérique au cours de cette période de transformation numérique rapide. Les trois grandes marques de commerce électronique de la Corée du Sud en 2020 sont 3rd Party Merchants (Naver Corp.), Coupang (Coupang Corp.) et 3rd Party Merchants (Coupang Corp.).

Parts de marché, données globales - données historiques sur les propriétaires, 2015 à 2020 (pourcentage)
Nom de la marque Nom de l'entreprise (PMI) 2015 2016 2017 2018 2019 2020
3rd Party Merchants (Naver Corp.) Naver Corp. 2,0 4,8 6,2 8,1 9,8 13,6
Coupang (Coupang Corp.) Coupang Corp. 3,4 5,5 7,3 10,0
3rd Party Merchants (Coupang Corp.) Coupang Corp. 3,1 3,6 7,5 9,2
11th Street (SK Telecom Co. Ltd.) SK Telecom Co. Ltd. 11,8 12,0 10,4 10,5 9,1 8,1
WeMakePrice (Wemakeprice Inc.) Wemakeprice Inc. 4,9 5,5 5,8 6,4 6,2 5,4
Google Play (Alphabet Inc.) Alphabet Inc. 6,5 6,6 6,7 6,2 5,9 5,2
Gmarket (eBay Inc.) eBay Inc. 7,6 7,2 5,9 5,7 5,1 4,9
3rd Party Merchants (eBay Inc.) eBay Inc. 9,0 8,6 6,7 6,0 5,3 4,6
Auction (eBay Inc.) eBay Inc. 5,7 5,4 4,4 4,6 4,2 3,4
SSG.COM (Shinsegae Co. Ltd.) Shinsegae Co. Ltd. 2,8 2,9
Tmon (TMON Corp.) TMON Corp. 3,4 3,1 2,9 2,5
GS SHOP (GS Holdings Corp.) GS Holdings Corp. 3,3 3,2 2,6 2,6 2,5 2,1
Lotte imall (Lotte Group) Lotte Group 2,8 2,4 2,2 2,3 2,3 1,9
App Store (Apple Inc.) Apple Inc. 3,3 2,7 2,4 2,1 2,0 1,8
CJ O Shopping (CJ ENM Co. Ltd.) CJ ENM Co. Ltd. 2,0 1,7 1,5
H Mall (Hyundai Department Store Co. Ltd.) Hyundai Department Store Co. Ltd. 2,9 2,6 2,0 1,8 1,6 1,3
Lotte.com (Lotte Group) Lotte Group 2,4 1,9 1,3 1,2 1,1 0,9
Interpark (InterPark Corp.) InterPark Corp. 2,8 2,7 2,1 2,0 1,1 0,9
Amazon (Amazon.com Inc.) Amazon.com Inc. 1,1 1,1 0,9 1,0 1,0 0,8
Market Kurly (Kurly Corp.) Kurly Corp. 0,2 0,4 0,8
Musinsa (Grab Co. Ltd.) Grab Co. Ltd. 0,2 0,3 0,3 0,4 0,7 0,7
Homeplus (Homeplus Co. Ltd.) Homeplus Co. Ltd. 1,1 0,8 0,7 0,7 0,7
YES24 (YES24 Co. Ltd.) YES24 Co. Ltd. 0,8 0,8 0,6 0,6 0,6 0,5
Zigzag (Croquis Inc.) Croquis Inc. 0,0 0,2 0,3 0,4 0,4 0,5
3rd Party Merchants (Amazon.com Inc.) Amazon.com Inc. 0,6 0,6 0,5 0,6 0,5 0,4
Lotte Mart (Lotte Group) Lotte Group 0,7 0,6 0,5 0,4 0,4 0,4
Oneul House (Bucket Place Inc.) Bucket Place Inc. 0,0 0,1 0,3 0,4
Daiso (Daiso Sangyo Co. Ltd.) Daiso Sangyo Co. Ltd. 0,7 0,7 0,5 0,5 0,4 0,3
Kyobo (Kyobo Life Insurance Co. Ltd.) Kyobo Life Insurance Co. Ltd. 0,5 0,4 0,3 0,3 0,3 0,3
Apple.com (Apple Inc.) Apple Inc. 0,2 0,2 0,2 0,2 0,2 0,1
Rakuten (Rakuten Inc.) Rakuten Inc. 0,1 0,1 0,1 0,1 0,1 0,0
3rd Party Merchants (Forward Ventures LLC) Forward Ventures LLC 3,4 4,1
CJ Mall (CJ Corp.) CJ Corp. 2,8 2,5 2,0
Coupang (Forward Ventures LLC) Forward Ventures LLC 2,3 3,3
E-Mart (Shinsegae Co. Ltd.) Shinsegae Co. Ltd. 1,6 1,6 1,5 1,5
Shinsegae Mall (Shinsegae Co. Ltd.) Shinsegae Co. Ltd. 1,3 1,4 1,4 1,4
Tmon (Ticketmonster Inc.) Ticketmonster Inc. 4,3 4,2
Autres Autres 14,5 11,3 21,2 18,1 15,6 13,8
Total 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0 100,0
Source : Euromonitor, 2021

Les vêtements et chaussures devraient être les moteurs de la plus forte croissance de la valeur absolue pendant la période allant de 2020 à 2025, suivis de près par les aliments et boissons, selon Euromonitor. La première catégorie s'est ressentie des graves conséquences de la révolution numérique au cours des dix dernières années, tandis que la dernière a enfin trouvé son identité en 2020, pour afficher le taux de croissance le plus élevé de toutes les catégories. Les consommateurs à la maison se sont tournés vers le circuit numérique par nécessité, pour faire leur épicerie pendant les périodes de confinement, ce qui a aidé l'industrie à surmonter les obstacles qui la retenaient auparavant.

Vêtements et chaussures : données historiques, répartition en pourcentage (prix de vente au détail, valeur au détail, à l'exclusion de la taxe de vente) - suite
Nom de la marque Nom de l'entreprise (PMI) 2015 2016 2017 2018 2019 2020
3rd Party Merchants (Naver Corp.) Naver Corp. 2,1 5,4 9,0 11,6 13,8 18,2
Musinsa (Grab Co. Ltd.) Grab Co. Ltd. 1,3 2,2 3,0 3,8 6,9 6,8
GS SHOP (GS Holdings Corp.) GS Holdings Corp. 8,4 9,1 9,2 9,6 8,5 6,5
Lotte imall (Lotte Group) Lotte Group 6,6 6,1 7,3 7,8 8,2 6,1
Gmarket (eBay Inc.) eBay Inc. 8,2 8,2 8,3 7,6 6,7 5,8
3rd Party Merchants (eBay Inc.) eBay Inc. 9,6 9,8 9,6 8,4 7,3 5,7
Coupang (Coupang Corp.) Coupang Corp. 1,5 2,3 3,6 5,7
CJ O Shopping (CJ ENM Co. Ltd.) CJ ENM Co. Ltd. 7,6 6,5 5,0
SSG.COM (Shinsegae Co. Ltd.) Shinsegae Co. Ltd. 5,7 4,9
Auction (eBay Inc.) eBay Inc. 6,0 6,0 6,4 6,9 6,2 4,6
Zigzag (Croquis Inc.) Croquis Inc. 0,4 1,8 3,3 4,1 4,4 4,4
11th Street (SK Telecom Co. Ltd.) SK Telecom Co. Ltd. 4,3 5,1 5,9 4,6 4,4 3,1
H Mall (Hyundai Department Store Co. Ltd.) Hyundai Department Store Co. Ltd 3,9 4,0 4,2 4,2 4,1 2,9
Lotte.com (Lotte Group) Lotte Group 6,3 5,4 4,8 4,5 3,7 2,8
WeMakePrice (Wemakeprice Inc.) Wemakeprice Inc. 2,0 2,1 2,5 2,5 2,5 2,1
3rd Party Merchants (Coupang Corp.) Coupang Corp. 1,4 1,2 1,8 2,0
Amazon (Amazon.com Inc.) Amazon.com Inc. 1,3 1,4 1,6 1,6 1,6 1,3
Interpark (InterPark Corp.) InterPark Corp. 4,5 3,9 3,5 2,9 1,5 1,0
Tmon (TMON Corp.) TMON Corp 1,4 1,2 1,2 0,9
3rd Party Merchants (Amazon.com Inc.) Amazon.com Inc. 0,3 0,4 0,5 0,5 0,5 0,3
Homeplus (Homeplus Co. Ltd.) Homeplus Co. Ltd. 0,5 0,4 0,3 0,3 0,3
Rakuten (Rakuten Inc.) Rakuten Inc. 0,2 0,2 0,2 0,2 0,2 0,1
Lotte Mart (Lotte Group) Lotte Group 0,2 0,2 0,2 0,1 0,1 0,1
CJ Mall (CJ Corp.) CJ Corp. 7,7 7,3 7,7
Coupang (Forward Ventures LLC) Forward Ventures LLC 0,8 1,4
E-Mart (Shinsegae Co. Ltd.) Shinsegae Co. Ltd. 0,8 0,7 0,6 0,3
Shinsegae Mall (Shinsegae Co. Ltd.) Shinsegae Co. Ltd. 3,2 3,6 4,7 4,8
Tmon (Ticketmonster Inc.) Ticketmonster Inc. 1,5 1,4
Autres Autres 20,5 13,8 3,1 1,2 0,4 9,4
Total 100 100 100 100 100 100
Source : Euromonitor, 2021

Les ventes numériques dans l'industrie de la mode devraient poursuivre leur trajectoire de croissance après la pandémie de COVID-19, pour enregistrer une augmentation de la part en pourcentage et en chiffres réels, même si celle-ci sera plus lente que prévu en raison de la pandémie. L'industrie des vêtements et chaussures en particulier a été durement touchée pendant la pandémie. L'industrie en général a reculé de 19 % en 2020, la croissance du circuit du commerce électronique en pleine expansion ayant ralenti pour être ramenée à 3 % en 2021, soit une diminution de 20 % par rapport à l'année précédente, selon Euromonitor. Même si le commerce électronique dépassera la croissance des autres circuits, son ascension continue sera ralentie par le déclin général de l'industrie, qui ne devrait pas atteindre les ventes antérieures à la pandémie avant 2024.

Les débouchés pour les fournisseurs canadiens

Débouchés

La Corée du Sud a conclu des accords de libre-échange (ALE) avec au moins 57 pays, dont le Canada. Depuis le 1er janvier 2021, 98,5 % des exportations canadiennes à destination de la Corée du Sud bénéficient d'un accès en franchise de droits en vertu de l'Accord de libre-échange Canada-Corée (ALECC).

La Corée du Sud est un marché en pleine croissance de produits alimentaires sûrs, sains et de qualité. Le Canada est perçu comme un pays doté d'un bon environnement et de produits de qualité, et les Sud-Coréens sont prêts à payer le prix qu'il faut pour obtenir des marques renommées et des produits canadiens de qualité. En raison de la faible part du Canada parmi les denrées alimentaires importées par la Corée du Sud, il y a encore de la place à l'expansion, et l'ALECC aidera à améliorer la compétitivité du Canada sur le marché sud-coréen. Les Coréens sont également technophiles et ils adorent magasiner en ligne, ce qui est un nouveau circuit de distribution pour les exportateurs canadiens.

Depuis le 1er janvier 2021, 98,5 % des exportations canadiennes (Préférences tarifaires s'appliquant aux exportations canadiennes vers la Corée) peuvent entrer en Corée du Sud en franchise de droits grâce à l'ALECC. Cet accord prévoit l'accès en franchise de droits d'une diversité de produits comme l'huile de canola brute; divers suppléments alimentaires et produits alimentaires sains; la myxine congelée; les bleuets congelés; la bière et certains flocons d'avoine. Au moment de l'entrée en vigueur complète de l'ALECC, le 1er janvier 2032, les droits de douane sud-coréens seront éliminés sur 99,75 % des exportations canadiennes.

Avant la mise en œuvre en 2015, le taux tarifaire moyen de la Corée du Sud était de 52,7 %.

À partir du 1er janvier 2026, 100 % des exportations canadiennes de poissons et de produits de la mer pourront entrer en Corée du Sud sans faire l'objet d'aucun droit.

Avant la mise en œuvre en 2015, le taux tarifaire moyen de la Corée du Sud était de 16,5 % (ALECC pour les exportateurs de produits agroalimentaires).

Le classement selon la facilité de faire des affaires en Corée du Sud

La Corée du Sud s'est classée cinquième sur 189 pays dans le rapport « Indice de la facilité de faire des affaires » de 2019 de la Banque mondiale. La Nouvelle-Zélande, Singapour, le Danemark et Taïwan sont les quatre premiers pour ce qui est de nombreux facteurs sociaux, réglementaires et économiques. Les États-Unis arrivaient en sixième position et le Royaume-Uni en huitième.

Pour de plus amples renseignements

Le Service des délégués commerciaux du Canada :

Les délégués commerciaux internationaux peuvent fournir à l'industrie canadienne une expertise de terrain concernant les potentiels de marché, les conditions actuelles et les contacts d'affaires locaux, et sont un excellent point de contact pour obtenir des conseils à l'exportation.

Plus de renseignements sur les marchés agroalimentaires :

Renseignements sur les marchés internationaux de l'agroalimentaire
Découvrez l'agriculture mondiale et les débouchés agroalimentaires, consultez la liste complète des analyses des marchés mondiaux, les tendances des marchés et les prévisions, et renseignez-vous sur les accords de libre-échange du Canada.

Service d'information sur les marchés agroalimentaires
Les entreprises canadiennes du secteur des produits agroalimentaires et des produits de la mer peuvent profiter d'un service personnalisé de rapports et d'analyses, et s'inscrire à notre liste de distribution pour recevoir les plus récents rapports directement dans leur boîte de réception.

Pour en savoir plus sur les industries agroalimentaires du Canada :

Secteurs agricoles du Canada
Aliments transformés et boissons, aide relative aux exigences réglementaires, processus d'approbation réglementaire, réglementation du secteur, Loi sur le commerce des spiritueux.

Pour de plus amples renseignements sur l'événement Seoul Food and Hotel (SFH) 2021, veuillez communiquer avec :

Ben Berry, directeur adjoint
Stratégie et organisation, foires commerciales
Agriculture et Agroalimentaire Canada
ben.berry@agr.gc.ca

Ressources

Analyse des tendances du secteur – Le commerce électronique en Corée du Sud
Rapport d'analyse mondiale

Préparé par : Hongli Wang, analyste principal des marchés

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire (2021).

Photos
Les images figurant dans la présente publication sont reproduites avec la permission des titulaires des droits s'y rattachant. À moins d'avis contraire, Sa Majesté la Reine du chef du Canada est titulaire des droits d'auteur sur ces images.

Pour vous inscrire à notre liste de distribution ou pour suggérer d'autres sujets ou marchés de recherche, vous pouvez vous adresser à :

Agriculture et Agroalimentaire Canada, Analyses des marchés mondiaux
1341, chemin Baseline, Tour 5, 3e étage
Ottawa ON  K1A 0C5
Canada
Courriel : aafc.mas-sam.aac@agr.gc.ca

Le gouvernement du Canada a préparé le présent document en se fondant sur des sources d'information primaires et secondaires. Même s'il n'a ménagé aucun effort pour présenter des données exactes, Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) n'assume aucune responsabilité à l'égard de toute décision qui pourrait être prise sur la base de ces renseignements.

Toute reproduction ou redistribution du présent document, en totalité ou en partie, doit énoncer clairement qu'Agriculture et Agroalimentaire Canada est le titulaire du droit d'auteur du document selon le modèle suivant : AAC, titre du document, année. Si le document reproduit ou redistribué reprend des données du présent document, il y a lieu d'y indiquer les sources telles qu'elles sont inscrites dans le présent document.

Agriculture et Agroalimentaire Canada fournit le présent document ainsi que d'autres services de production de rapports gratuitement à ses clients des industries agricole et alimentaire.