Strategies scientifiques en agriculture

  • L'agroalimentaire
    Elle vise notamment les aliments, les boissons et les ingrédients alimentaires, la transformation, l'emballage, la distribution et la consommation. AAC fournit une expertise, une infrastructure et un leadership en matière d'innovation alimentaire (aliments et santé, transformation des aliments et caractéristiques des aliments) et de salubrité des aliments.
  • La productivité et la santé des écosystèmes agricoles
    Elle aborde les menaces et les possibilités relatives à l'environnement, le maintien et l'amélioration de la capacité de production naturelle et la réduction de l'empreinte environnementale du secteur agricole.
  • La biodiversité et les bioressources
    Elle traite des activités scientifiques du Ministère liées à la préservation des organismes et du matériel génétique d'intérêt pour l'agriculture, ainsi qu'à la protection de la biodiversité et de la chaîne de valeur agricole du Canada contre les organismes nuisibles et les espèces envahissantes.
  • Les bioproduits
    Elle vise les matières premières agricoles destinées à la fabrication de bioproduits industriels non alimentaires et non fourragers. Sont notamment visés les produits polyvalents à utilisation finale industrielle (p. ex., le lin pour des fibres), les cultures spéciales, les déchets d'origine animale et de cuisine, les espèces ligneuses (agroforesterie) et les biopesticides.
  • Les céréales et les légumineuses
    Elle tient compte des besoins et de la capacité de recherche de ces secteurs par rapport à la production végétale et se concentre principalement sur le blé, le maïs, les pois, les lentilles, l'orge, l'avoine et les haricots secs, ainsi que sur d'autres grains, tels que la graine à canaris, le pois chiche, le seigle, le triticale et le sarrasin.
  • Le cheptel laitier, le porc, la volaille et d'autres animaux d'élevage
    Elle met l'accent sur les besoins et la capacité de recherche, allant de la production jusqu'à l'évaluation de la qualité des produits (viande, lait). Cette stratégie concerne les activités à la ferme qui génèrent des revenus, comme la production de bioénergie avec du fumier. Elle englobe également d'autres systèmes de production animale, comme la dinde, les poules pondeuses, les œufs, les chèvres, etc.
  • Les fourrages et le bœuf
    Elle tient compte des besoins et de la capacité de recherche du secteur, allant de la production bovine à la qualité de la viande, en passant par la production de fourrages indigènes et cultivés (plantes que mange le bétail au pâturage) aux fins d'exportation et d'utilisation au Canada.
  • L'horticulture
    Elle vise notamment les pommes de terre, les légumes de serre et de grande culture, les petits fruits, les fruits de verger, le miel, les herbes et les épices. Elle tient compte des besoins et de la capacité de recherche de ce secteur par rapport à la production végétale, y compris la production, le traitement après récolte, l'entreposage et la distribution de produits frais et minimalement transformés.
  • Les oléagineux
    Elle traite de la production végétale, surtout pour des utilisations finales alimentaires et fourragères, y compris l'entreposage du matériel végétal récolté. Parmi les types de cultures visés par cette stratégie, notons le canola, le colza, la moutarde, le soja (sous forme de graine oléagineuse ou de qualité alimentaire), le lin, le tournesol, le chanvre et le carthame.