Programme Solutions agricoles pour le climat - Laboratoires vivants : Étape 1. Ce qu'offre le programme

Étape 1. Ce qu'offre le programme

Période de réception : ouverte

Les demandes de contribution seront acceptées jusqu'au 27 janvier 2023 à 23 h 59 (heure normale du Pacifique).

On s'attend à ce que les activités des projets approuvés débutent au printemps 2023.

Le programme Solutions agricoles pour le climat (SAC) – Laboratoire vivants a pour but d'accélérer le codéveloppement, l'essai, l'adoption, la diffusion et le suivi de technologies et de pratiques, y compris des pratiques de gestion bénéfiques (PGB), qui séquestrent le carbone ou réduisent les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Dans le cadre d'une démarche collaborative, les projets porteront sur le codéveloppement, l'essai, l'adoption et la surveillance de nouvelles PGB et technologies à la ferme. Les projets financés au titre du programme SAC suivront l'approche d'innovation des laboratoires vivants. Un laboratoire vivant est une approche intégrée d'innovation agricole qui réunit des agriculteurs, des scientifiques et d'autres partenaires pour élaborer conjointement, mettre à l'essai et surveiller de nouvelles PGB et technologies dans un contexte réel d'utilisation, c'est-à-dire dans des exploitations agricoles canadiennes. Consultez la page À propos des laboratoires vivants pour en savoir plus sur ce modèle et ses principes fondamentaux.

Le programme examinera les projets s'inscrivant dans les 2 domaines de priorités suivant :

  • la séquestration du carbone (par exemple, les cultures de couverture, les cultures intercalaires, la conversion de terres marginales en couverture permanente, les brise-vent, l'inclusion de légumineuses dans les rotations);
  • l'atténuation des GES, (par exemple, la gestion des éléments nutritifs, les stratégies d'alimentation).

Veuillez noter que l'accent sera mis sur les propositions qui incluent l'avancement de la séquestration du carbone comme partie importante des activités du projet présenté.

En outre, il faut indiquer si et comment les activités du projet appuient la réalisation d'autres avantages socio-économiques et environnementaux pertinents, tels que :

  • l'amélioration de la qualité du sol et de l'eau,
  • la conservation de l'eau,
  • l'augmentation de la biodiversité,
  • l'optimisation de la capacité d'habitat.

Les possibilités de financement sont :

  • Phase 1 : Financement sous forme de subvention (le processus de demande était terminé le 30 juin 2022) - pour aider les organismes à accroître leur capacité, à développer des réseaux de participants et à ébaucher des propositions de projets d'envergure qui seront soumis à la phase 2 en vue d'obtenir un financement sous forme de contribution et un soutien à la recherche et au développement collaboratifs.
    • La phase 1 concerne un soutien optionnel pouvant être demandé par les bénéficiaires admissibles voulant passer à l'étape 2 pour demander un financement et soutien.
    • Les demandeurs peuvent faire une demande à Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) pour une subvention pouvant aller jusqu'à 100 000 $.
  • Phase 2 : Financement sous forme de contribution (la date de clôture est le 16 décembre 2022) – afin de mettre en œuvre les propositions de projets d'envergure approuvées, d'après l'approche de laboratoire vivant.
    • Les demandeurs peuvent également solliciter de l'aide de l'AAC en matière de recherche collaborative et de développement.
    • On s'attend à ce que les activités des projets d'envergure approuvés débutent au printemps 2023.

Pour en savoir plus sur la participation au programme, consultez Qui est admissible et Comment présenter une demande.

Soutien offert

Le financement sous forme de contribution au titre du programme peut inclure un soutien à la recherche et au développement collaboratifs d’Agriculture et Agroalimentaire Canada pour mettre en œuvre des propositions de projet d’envergure approuvées qui suivent l’approche de laboratoire vivant.

Veuillez noter que le soutien maximal d'AAC (les deux types de financement) pour chacun des projets en Ontario, au Manitoba et au Québec sera de 10 000 000 $, dont le financement sous forme de contribution sera au maximum 6 800 000 $. Pour le projet de l’Île-du-Prince-Édouard, le montant total maximal disponible sera de 4 500 000 $ (les deux types de financement), avec le financement sous forme de contribution n'excédant pas 3 150 000 $. De plus, il est prévu qu'un seul laboratoire vivant sera approuvé pour chaque province.

Le processus de présentation de demandes de contribution prendra fin le 16 décembre 2022. Les projets approuvés pourraient potentiellement débuter leurs activités au printemps 2023.

Veuillez noter que l’obtention d’une subvention n’est pas requise pour être considéré dans le cadre de ce processus de demande. Toutes les demandes seront évaluées selon les mêmes critères.