Laboratoire vivant – Atlantique

Le Laboratoire vivant – Atlantique est situé sur l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.). La recherche agronomique en milieu réel a lieu dans la rivière Dunk, dans le bassin versant de Kensington North et celui de Souris, ainsi qu’à la Ferme expérimentale de Harrington d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Description de l’image ci-dessus

Une carte de l’Île-du-Prince-Édouard mettant en évidence l’emplacement des quatre régions où a lieu la recherche du Laboratoire vivant – Atlantique. Ces régions comprennent la Ferme expérimentalede Harrington, le bassin versant de Souris, le bassin versant de Kensington North, le bassin versant de la rivière Dunk. Le bassin versant de la rivière Dunk est agrandi pour mettre en évidence quatre sous-bassins versants supplémentaires - Webster Creek,Maple Plains, Johnson Creek et Breadalbane. Préparé par Agriculture et Agroalimentaire Canada. Les données proviennent d’Environnement at Changement climatique Canada. Fond de carte gracieuseté de Earthstar Geographics.

Le paysage de l’Île-du-Prince-Édouard présente un vallonnement avec un sol de loam sableux bien drainé et des ruisseaux et des cours d’eau intermittents. Ce sol riche en fer est sujet à la météorisation (oxydation ou rouille) qui lui donne sa célèbre couleur rouge. Le sol est également sujet à l’érosion et au lessivage des nutriments et d’autres contaminants tels que les pesticides.

L’Île-du-Prince-Édouard est l’un des plus grands producteurs de pommes de terre au Canada. Certaines pratiques agricoles traditionnelles peuvent avoir des effets négatifs sur les sols et les ressources en eau de la province. Les agriculteurs et les partenaires ont déterminé que la réduction des répercussions environnementales associées à la production de pommes de terre, grâce à des pratiques modernes et novatrices, était l’objectif principal du Laboratoire vivant - Atlantique. Plus précisément, les travaux seront axés sur l’élaboration et la mise à l’essai de pratiques agricoles qui visent :

  • La santé des sols
  • La qualité de l’eau

Collaborateurs

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada
  • Producteurs participants dans les trois bassins versants
  • East Prince Agri-Environment Association (en anglais seulement) (collaborateur principal)
  • Canards Illimités Canada
  • Conseil de la pomme de terre de l’Île-du-Prince-Édouard
  • Environnement et Changement climatique Canada
  • Faculté d’agriculture de l’Université Dalhousie
  • Genesis Crop Systems Inc.
  • Kensington North Watersheds Association
  • Ministère de l’Agriculture et des Terres de l’Île-du-Prince-Édouard
  • Pêches et Océans Canada
  • Prince Edward Island Watershed Alliance
  • Souris and Area Branch de la PEI Wildlife Federation
  • Université du Nouveau-Brunswick
  • Université St. Francis Xavier

Activités

Pratiques de gestion bénéfiques pour réduire l’érosion des sols

Étudier les pratiques agricoles potentielles en utilisant des cultures de couverture et des cultures-abris novatrices.

Activités du collaborateur principal ou d’Agriculture et Agroalimentaire Canada :

  • Cerner les cultures de couverture d’automne et d’hiver qui réduisent l’érosion des sols et la perte de nutriments dans les cours d’eau;
  • Évaluer les cultures-abris des cultures de pommes de terre et de maïs pour réduire l’érosion des sols et l’érosion éolienne, et augmenter le rendement.

Techniques innovantes de gestion des nutriments

L’objectif est d’examiner des moyens de gérer le flux de nutriments et le ruissellement dans les champs agricoles, ainsi que la mise en œuvre de pratiques agricoles permettant d’augmenter la matière organique du sol.

Activités du collaborateur principal ou d’Agriculture et Agroalimentaire Canada :

  • Évaluer les effets des pratiques de gestion des terres cultivées sur la santé et la fertilité des sols;
  • Cerner les pratiques de travail du sol, l’épandage d’engrais, les cultures de couverture et les cultures alternées qui augmentent la matière organique du sol dans les systèmes de production de pommes de terre;
  • Évaluer l’impact des stratégies de gestion des sols sur le rendement des cultures, le cycle des nutriments, la qualité du carbone, la diversité microbienne du sol, la pression résultant des mauvaises herbes et des maladies;
  • Cerner les propriétés du sol pour comprendre comment réduire les effets dans les cours d’eau et les estuaires;
  • Élaborer des pratiques de gestion pour l’utilisation des engrais afin de réduire la perte de nutriments dans les cours d’eau;
  • Évaluer une rotation de cultures de quatre ans pour les pommes de terre par rapport à une rotation de trois ans pour réduire l’utilisation de pesticides et augmenter le rendement;
  • Élaborer une carte prévisionnelle de la diversité microbienne du sol et de la matière organique du sol sur l’Île-du-Prince-Édouard.

Gestion de la qualité de l’eau et de la quantité d’eau

L’objectif est de définir et démontrer des pratiques agricoles pour la gestion de l’eau (irrigation, drainage et rétention).

Activités du collaborateur principal ou d’Agriculture et Agroalimentaire Canada :

  • Cerner les variétés de pommes de terre et les engrais à libération lente qui nécessitent moins d’eau et réduisent le lessivage des contaminants dans les eaux souterraines;
  • Évaluer les stratégies d’irrigation optimales pour réduire la consommation d’eau et le lessivage des nutriments tout en surveillant la santé des sols, les communautés d’insectes et la productivité des cultures de pommes de terre;
  • Maximiser la capacité de rétention d’eau tout en réduisant au minimum les risques environnementaux;
  • Évaluer la performance des milieux humides, des bioréacteurs et des cours d’eau végétalisés des exploitations agricoles pour filtrer les eaux du ruissellement des nutriments et des pesticides avant qu’ils ne pénètrent dans les cours d’eau.

Études socioéconomiques

L’objectif est de soutenir et comprendre la prise de décision des agriculteurs quant à l’adoption de pratiques de gestion agricole.

Activités du collaborateur principal ou d’Agriculture et Agroalimentaire Canada :

  • Réaliser des études financières, économiques et sociales à l’échelle des exploitations individuelles et du bassin versant
  • Déterminer les coûts, les avantages et les obstacles liés à la mise en œuvre de nouvelles pratiques par les agriculteurs

Mobilisation, éducation et sensibilisation

L’objectif est d’entreprendre des activités de mobilisation, d’éducation et de sensibilisation pour accroître l’adoption de nouvelles pratiques agricoles.

  • Communiquer les avantages environnementaux et économiques des nouvelles pratiques aux agriculteurs
  • Utiliser diverses méthodes traditionnelles et innovatrices pour transférer les connaissances, y compris des démonstrations, des ateliers, des vidéos et des possibilités d’apprentissage entre pairs

Vidéos

Rotation des cultures (Vidéo)

Rotation des cultures

L’utilisation de cultures régénératrices du sol en rotation avec des cultures de pommes de terre à l’Île-du-Prince-Édouard aide à produire et à conserver la matière organique dans le sol afin de réduire les gaz à effet de serre.

Agriculture de précision (Vidéo)

Agriculture de précision

Une chercheuse de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et collaboratrice du Laboratoire vivant de l’Atlantique utilise un drone pour recueillir des données d’imagerie thermique afin de détecter le stress de sécheresse dans les cultures.

Aménager de nouvelles terres humides (Vidéo)

Aménager de nouvelles terres humides

La Direction de la région de Souris de la Fédération de la faune de l’Île-du-Prince-Édouard met en valeur une des quatre nouvelles terres humides aménagées sur des fermes.

Engrais à libération lente (Vidéo)

Engrais à libération lente

À l’Île-du-Prince-Édouard, des agriculteurs et des chercheurs mettent à l’essai des engrais à libération lente dans le but de réduire la quantité de contaminants qui entrent dans les sources d’eau souterraines.

Nouvelles